Au sujet de

Ces discours, vous les connaissez, ils sont rabâchés (de la même façon) toute la journée sur tous les médias. Ce que nous proposons ici, c'est d'avoir non pas des certitudes, mais des éléments de réflexion, car pour se faire une idée des évènements il faut lire plusieurs point de vue. Et ce n'est pas en écoutant les "médias officiels" que vous pourrez en avoir !
Il ne suffit pas de s’informer, ils faut s’impliquer !
« Dans une période de tromperie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire. » (George Orwell). Si le fait de révéler un crime est considéré comme un crime, c’est que vous êtes gouverné par des criminels.

Ici, on ne dépose pas de cookies. On ne marque ni ne prend sur votre ordinateur.


Dossiers
»Syrie«

Syrie: les forces de l’Armée reprennent les opérations militaires dans la province rebelle d’Idleb

06-08-2019

Suite aux multiples attaques rebelles contre les zones gouvernementales; reprise de service des “Casques Blancs” et des “pleureuses professionnelles” des médias occidentaux et arabes.
Le commandement de l’Armée Arabe Syrienne (AAS) et ses alliés ont décidé de la reprise des opérations militaires dans l’enclave rebelle d’Idleb où sont stationnées des unités militaires turques et des centaines de conseillers militaires occidentaux.
Cette décision longtemps attendue fait suite aux violations multiples du cessez-le-feu par des dizaines de groupes armés rebelles dont les plus puissants d’entre-eux ont osé mener des offensives en règle contre les territoires sous contrôle gouvernemental et les unités militaires syriennes stationnées à Homs ou à Alep.
Les offensives rebelles contre les zones gouvernementales commencent à menacer les moyens de communications et d’approvisionnement entre Alep, Homs et Lattaquié et démontraient clairement que l’enclave rebelle d’Idleb est utilisé comme une tête de pont pour envahir le reste de la Syrie sous la supervision de l’OTAN. Une organisation comme Jeich Al-Fath ou Armée de la Conquête revendiquait ouvertement l’invasion du reste de la Syrie à partir d’Idleb, une enclave rebelle au nord de la Syrie, de facto sous protectorat militaire turc et atlantique.
La situation devenait aussi dangereuse qu’intenable pour Damas et Moscou dont les bases russes faisaient face à une stratégie assez claire de prise à revers, préalable à un encerclement ou un enveloppement. Cette situation évoluait de façon défavorable pour Damas d’autant plus que les négociations entre Moscou et Washington concernant le maintien du statu quo à Idleb visait en fait un renforcement sans précédent des capacités rebelles et une invasion de facto par l’OTAN d’une partie du territoire syrien. Moscou a été piégé dans le jeu de poker menteur diplomatique et ne pouvait que tenter d’obtenir des garanties quant à la sécurité de ses effectifs déployés à Hmemim et Tartous, susceptibles d’être visés à tout moment par des frappes de missiles et concernant Hmemim des attaques de drones kamikazes ou des infiltrations de rebelles.
D’autres organisation terroristes comme Hay’at Tahrir Al-Cham ou Instance de Libération du Levant évoquent le “Nord Libéré” et la poursuite de la libération du reste de la Syrie. Le gouvernement syrien subissant d’intenses pressions tant par ses alliés russe et iranien pour restreindre ses actions que par les menaces multiples auxquelles il fait face au sud face à Israël, à l’Est face à la multiplication des forces occidentales et leur supplétifs arabes et kurdes, et au nord avec une enclave sous occupation étrangère appelant aux visées expansionnistes. Moscou a finit par y voir un danger mortel pour sa présence en Syrie et Damas ne voit aucune autre solution que d’écraser l’enclave rebelle. Ce qui ne sera ni facile ni rapide. Il y a un risque réel de confrontation entre les armées syrienne et turque mais également entre les russes et les turcs.

Avec la reprise des opérations militaires syriennes à Idleb, il faudra s’attendre à la résurgence cris d’orfraie et autres hurlements hystériques des médias occidentaux et arabes hostiles à la Syrie. Les “Casques Blancs”, une organisation paramilitaires contrôlée par les services spéciaux britanniques et financée par la CIA et le Département d’Etat US vont reprendre du service et inventer une autre attaque sous faux drapeau aux chlore sinon du sarin ou du VX (neurotoxique) et l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques dont le crédit est déjà largement entaché par les manipulations flagrantes de pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou la France sera à nouveau mise à contribution pour préparer le terrain à une éventuelle frappe internationale (il faut lire US-G.B-France et Israël) contre le “très méchant régime syrien” qui s’en prend aux très pacifiques combattants enragés d’Idleb et leur milice de défense civile oscarisée à Hollywood.
Les présidents américain Donald Trump et turc Tayep Reçep Erdogan monteront certainement au créneau et leurs alliés multiplieront les menaces tacites ou explicites à l’égard de la Syrie et ses alliés.
Ce sera du déjà-vu parce que l’Empire semble bloqué et incapable d’innovation conceptuelle à l’échelle stratégique. Il y a également l’élément psychologique de l’Ego. La croyance en sa propre invincibilité, mise à mal par le conflit du Levant, est devenue une obsession autiste.
Lire le suite Syrie: les forces de l’Armée reprennent les opérations militaires dans la province rebelle d’Idleb


Haut

Vite
» lu«

Molotov–Ribbentrop et Enfumage occident
Posté le Sept. 12, 2019     Il est indispensable de faire un rapprochement entre d'une part cet article qui indique les agissements de la CIA en France (sur doc CIA déclassé) pour discréditer dans les années 70 les intellectuels communiste et ceux de gauche et

Découvrir ce que l'État souhaite cacher
Posté le Juillet 16, 2019     Par Robert Fisk
Le châtiment final de Julian Assange rappelle aux journalistes que leur travail est de découvrir ce que l’État souhaite dissimuler.
J’en ai un peu assez de la Loi sur l’espionnage américaine. D’ailleurs, j’en ai assez de la saga Julian Assange et Chelsea Manning depuis longtemps. Personne ne veut parler d’eux parce que personne ne semble les apprécier ... Source »

L'OR américain...n'existe plus !
Posté le Juillet 11, 2019     Pendant ce temps, un peu comme sur la Route de la Soie originale, l’or a coulé des États-Unis vers la Chine. Les États-Unis prétendent toujours avoir les plus grandes réserves d’or sur terre sur le papier, mais les pays qui ont stocké leur or aux États-Unis et qui ont demandé qu’il le leur soit rendu ont été soit déboutés, soit forcés d’attendre, pour que leur l’or leur soit ... Source »