Au sujet de

Ces discours, vous les connaissez, ils sont rabâchés (de la même façon) toute la journée sur tous les médias. Ce que nous proposons ici, c'est d'avoir non pas des certitudes, mais des éléments de réflexion, car pour se faire une idée des évènements il faut lire plusieurs point de vue. Et ce n'est pas en écoutant les "médias officiels" que vous pourrez en avoir !
Il ne suffit pas de s’informer, ils faut s’impliquer !

Nous tentons, de donner à ceux qui travaillent, et qui, nous le comprenons fort bien, n'ont pas tout leur temps pour eux, une information ciblée sur l'essentiel de la géopolitique , qui interprète une autre musique que celle diffusée par les médias nationaux. En effet, lire d'autres points de vue permet de se faire une autre idée des évènements. Ainsi, vous pourrez vous forger votre propre idée.


Résultats
» mots clés«

mot recherché : Ref

Nombre de résultats : 141 pour Ref

Mercredi 20 Mars 2019

Fin du grand débat, début du grand débarras



Vous comprendrez que si c’est pour venir faire tapisserie le petit doigt en l’air au milieu des pitres façon BHL, Enthoven, ou des intellectuels de cour comme Patrick Boucheron [2], je préférerais avoir piscine ou même dîner avec François Hollande. Au moins votre invitation ajoute-t-elle un élément supplémentaire pour documenter votre conception du débat. Savez-vous qu’à part les éditorialistes qui vous servent de laquais et répètent en boucle que la-démocratie-c’est-le-débat, votre grand débat à vous, personne n’y croit ? Vous-même n’y croyez pas davantage. Dans une confidence récente à des journalistes, qui aurait gagné à recevoir plus de publicité, vous avez dit ceci : « Je ressoude, et dès que c’est consolidé je réattaque ». C’est très frais. Vous ressoudez et vous réattaquez. C’est parfait, nous savons à quoi nous en tenir, nous aussi viendrons avec le chalumeau.

Mardi 19 Mars 2019
Etats de droit

Michel Raimbaud Ancien ambassadeur de France Ce vendredi 15 mars 2019 marque le huitième anniversaire d’un conflit universel. Déjà plus long que les deux guerres mondiales, il a passé « l’âge de raison » qui signifiait pour les parents et grands-parents de jadis la fin de l’innocence de leur progéniture. Les intellectuels de toutes les rives auraient intérêt à lire l’article publié à cette occasion par Kamal Khalaf, écrivain, journaliste et analyste politique palestinien bien connu, qui rappelle une réalité escamotée : » s’il y a une guerre qui n’est pas innocente, c’est bien celle de Syrie « . Près de 400 000 morts, des millions de réfugiés, déplacés, exilés, sinistrés, et une multitude de blessés, d’estropiés, de handicapés à vie. Des orphelins, des veuves, des familles brisées ou dispersées. Sans parler d’un pays en partie détruit, à dessein. Ayant déjà beaucoup dit et écrit à ce propos, je n’allongerai pas l’inventaire des supplices infligés à tout un peuple, victime par surcroît d’un flagrant déni de vérité et de justice sans précédent.

Mardi 12 Mars 2019
Venezuela : trois pannes d’électricité totales en trois jours…

« Cet homme a des dons de devin, moins de trois minutes après le sabotage technique et criminel, Rubio apparait en annonçant l´action », a ironiquement estimé Rodriguez en référence au Twitt de Marco Rubio commentant la coupure quasi-totale d´électricité dans le pays sud-américain moins de trois minutes après les faits.

Mardi 05 Mars 2019
Gilets jaunes : Le RIC ou la « parabole des aveugles ».

Avez-vous remarqué le changement de paradigme opéré par les médias et finalement imposé leur lecture sur le RIC afin d'évacuer les revendications salariales et baisse des carburants du débat. Dans les faits, le RIC a été d’avantage mis en avant par les médias que par les manifestants eux-mêmes qui, le plus souvent, se limitent à revendiquer cette réforme, sans lui donner de contenu, comme si le mot lui-même était synonyme de démocratie. En conséquence, pour le patronat et le gouvernement, le RIC présente l’avantage de reléguer au second plan les revendications initiales, totalement inacceptables par le macronisme, portant sur la revalorisation des salaires minimaux et sur la baisse du prix des carburants, in fine sur la valeur de la force de travail.

Lundi 25 Février 2019
Attali et sa surclasse contre les Français

Cette phrase de Marx qui explique ce qui nous est arrivé depuis un petit demi-siècle : "Le progrès industriel, qui suit la marche de l’accumulation, non seulement réduit de plus en plus le nombre des ouvriers nécessaires pour mettre en œuvre une masse croissante de moyens de production, il augmente en même temps la quantité de travail que l’ouvrier individuel doit fournir. À mesure qu’il développe les pouvoirs productifs du travail et fait donc tirer plus de produits de moins de travail, le système capitaliste développe aussi les moyens de tirer plus de travail du salarié, soit en prolongeant sa journée, soit en rendant son labeur plus intense, ou encore d’augmenter en apparence le nombre des travailleurs employés en remplaçant une force supérieure et plus chère par plusieurs forces inférieures et meilleur marché, l’homme par la femme, l’adulte par l’adolescent et l’enfant, un Yankee par trois Chinois." Et que depuis son effondrement (de l’URSS et de notre niveau de vie), la surclasse, c’est-à-dire la vielle bourgeoisie rapace bien maquillée avec sa garde-chiourme informatique, n’en a fait qu’à sa tête en revenant à son siècle préféré, le dix-neuvième.

Samedi 23 Février 2019
Le Venezuela résiste au putsch, l’Europe le vote.

Ce samedi 23 février, aux frontières terrestres et maritimes du Venezuela, va se jouer un peu et peut être beaucoup de l’avenir du monde, de celui que nous allons laisser à nos enfants et aux générations à venir. Des colonnes de camions chargés d’ « aide humanitaire » vont tenter de pénétrer dans le pays, malgré le refus du gouvernement légal d’accepter ces chevaux de Troie du putsch et de l’invasion militaire. L’armée vénézuélienne en état d’alerte a été déployée. Au président Trump qui lui donnait lundi l’ordre de se soumettre, l’état-major a rétorqué : « Nous ne sommes pas des mercenaires… Nous n’obéirons jamais aux ordres d’une puissance étrangère. »

Vendredi 22 Février 2019
Le « futur » stérile de l’Europe

A prendre avec des pincettes, mais utile pour une réflexion globale, car observations pas fausses. D'autant que cette une façon de démolir les pays et la nation de Nation. Car, très tôt de nombreux dirigeant ont mis en garde contre les dangers de la mondialisation et de la libéralisation dirigées par les États-Unis qui tentent de supprimer l’État-nation. Mais l'idée de saper les nations n'est-il pas dans l'action de vouloir changer la population des nations ? Les politiciens européens préfèrent chasser de leur esprit l’idée selon laquelle l’avenir est impossible sans enfants, ce qui donne un mauvais exemple.

Mardi 22 Janvier 2019
Quand on veut noyer l’ALBA, on l’accuse d’avoir la rage

Dans un discours prononcé le 1er novembre depuis la « Freedom Tower », symbole à Miami de l’exil cubain, le conseiller pour la sécurité nationale des Etats-Unis John Bolton a fait référence à une « troïka de la tyrannie » et à un « triangle de la terreur » en évoquant Cuba, le Nicaragua et le Venezuela – tous trois membres de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA).


Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6  >>