Au sujet de

Ces discours, vous les connaissez, ils sont rabâchés (de la même façon) toute la journée sur tous les médias. Ce que nous proposons ici, c'est d'avoir non pas des certitudes, mais des éléments de réflexion, car pour se faire une idée des évènements il faut lire plusieurs point de vue. Et ce n'est pas en écoutant les "médias officiels" que vous pourrez en avoir !
Il ne suffit pas de s’informer, ils faut s’impliquer !

Nous tentons, de donner à ceux qui travaillent, et qui, nous le comprenons fort bien, n'ont pas tout leur temps pour eux, une information ciblée sur l'essentiel de la géopolitique , qui interprète une autre musique que celle diffusée par les médias nationaux. En effet, lire d'autres points de vue permet de se faire une autre idée des évènements. Ainsi, vous pourrez vous forger votre propre idée.


Résultats
» mots clés«


mots recherchés : révolution Russie

Nombre de résultats : 150 pour révolution Russie

Mercredi 13 Mars 2019
La CPI s’apprête à violer la décision du Conseil de sécurité et à inculper Bachar el-Assad

L’imposture de la Justice pénale internationale. On croyait impossible que la Cour pénale internationale (CPI) juge des Syriens depuis que la Chine et la Russie ont opposé leur veto à une proposition de résolution occidentale en ce sens. Mais non : une astuce juridique devrait permettre de contourner la décision du Conseil de sécurité. La Cour espère condamner le président Bachar el-Assad, non pas pour l’assassinat de Rafic Hariri (cette imposture a fait long feu), mais pour « crime contre l’humanité ».

Samedi 02 Mars 2019
Poutine pense maintenant que les élites occidentales sont des pourceaux

Un article que j’ai publié il y a près de cinq ans, « Poutine aux élites occidentales : Le temps de jouer est terminé », s’est avéré être la chose la plus populaire que j’ai écrite jusqu’à présent, ayant recueilli plus de 200 000 lectures au cours des années qui ont suivi. J’y écrivais sur le discours de Poutine à la conférence du Valdai Club en 2014. Dans ce discours, il définissait les nouvelles règles selon lesquelles la Russie mène sa politique étrangère : ouvertement, à la vue de tous, en tant que nation souveraine parmi d’autres nations souveraines, affirmant ses intérêts nationaux et exigeant d’être traitée en égale. Une fois de plus, les élites occidentales ne l’ont pas écouté. Au lieu d’une coopération mutuellement bénéfique, elles ont continué à parler un langage fait d’accusations vides de sens et de sanctions contre-productives tout autant qu’inoffensives. Ainsi, dans son discours d’hier à l’Assemblée nationale russe, Poutine a fait preuve d’un dédain et d’un mépris total pour ses « partenaires occidentaux », comme il les appelle habituellement. Cette fois, il les a traité de « pourceaux ».

Mercredi 27 Février 2019
Chantage américain à l’énergie : l’Allemagne remet Macron au pas

Cela a été présenté poliment comme un « compromis » franco-allemand lorsque l’UE a hésité à adopter une directive sur le gaz qui aurait sapé le projet Nord Stream 2 avec la Russie. Néanmoins, rhétorique diplomatique mise à part, le blocage par Berlin la semaine dernière de la tentative du président français Emmanuel Macron d’imposer une réglementation plus sévère sur le projet gazier Nord Stream 2 était sans aucun doute une rebuffade ferme à Paris.

Mercredi 27 Février 2019
L’effondrement de l’économie commence en Asie de l’Est

Conclusion Malheureusement, je n’ai pas de solutions pour résoudre ce qui va se passer. Je pourrais montrer des problèmes démographiques similaires parmi les principaux marchés d’exportation de l’Asie de l’Est : en Europe (une population qui consomme 14% de l’énergie mondiale), en Eurasie (8%) ou en Amérique du Nord (21% de l’énergie mondiale). Mais la croissance dans ces régions est au passé, et seule l’Asie de l’Est (Chine) a été en mesure de retarder la chute économique finale par le biais du plus grande jeux de dette de l’histoire. Malheureusement, elle a toujours été vouée à l’échec et une période indéfinie de déclin mondial pur et simple est maintenant en cours. Les réductions des taux d’intérêt, les dépenses au titre du déficit et l’achat d’actifs par la banque centrale ne suffiront pas à corriger ou à atténuer la baisse de la demande, ni à permettre une croissance suffisante pour soutenir le système actuel. Il est temps d’arrêter de prétendre que nous pouvons nous sortir de la bulle de la dette et des actifs dans laquelle nous nous trouvons au milieu d’un déclin à long terme qui ne fait que commencer. Il est peut-être encore temps de repenser tout le système, de sauver les bons côtés, de laisser tomber les mauvais et de reconnaître la douleur de la réalité… avant que cela ne soit choisi pour nous, probablement au pire moment et au pire endroit possible. Si on regarde les autres régions : Europe (y compris la Russie) Naissances annuelles : baisse de 42 %, soit -5,5 millions de naissances par an depuis le pic de 1950 ; Population en âge de procréer : baisse de 26 % ou -69 millions d’ici 2035 par rapport au sommet de 1988.

Dimanche 17 Février 2019
Huawei, la 5G et la Quatrième révolution industrielle

Ou comment se tirer dans les deux pieds avec une seule balle La France en retard, comme les USA et GB, par contre la DB avance doucement. Les opérateurs de téléphonie mobile du monde entier sont en compétition pour le passage à la 5G qui permettra le développement des véhicules autonomes, de la réalité virtuelle et des villes connectées. Cela ne concerne pas quelques millions de terminaux, mais bien des milliards de terminaux qui seront à connecter sur le même réseau. Les pays qui seront les premiers entrants dans le marché de la 5G auront un avantage compétitif d’au moins dix ans. Ils peuvent s’attendre à bénéficier d’avantages disproportionnés en terme d’impact macroéconomique en comparaison avec ceux qui prendront le train en marche. Le plan quinquennal chinois prévoit d’investir 400 milliards supplémentaires dans la 5G, ce qui créera un tsunami technologique qui placera les autres pays dans une position de retard impossible à rattraper. Entrons dans la quatrième révolution industrielle

Vendredi 15 Février 2019
La mort du traité INF

Victoire de la Russie, Waterloo de l’Amérique Le 1er mars 2018, le monde a appris l’existence des nouveaux systèmes d’armes de la Russie, qui seraient fondés sur de nouveaux principes physiques. S’adressant à l’Assemblée fédérale, M. Poutine a expliqué comment ils en sont arrivés là : en 2002, les États-Unis se sont retirés du Traité sur les missiles anti-balistiques. À l’époque, les Russes ont déclaré qu’ils seraient forcés de répondre, et on leur a essentiellement dit « Faites ce que vous voulez ».

Lundi 14 Janvier 2019
C’est toujours la même chose (Napoléon/Alexandre USA-OTAN/RUSSIE)

Je viens de lire les mémoires du général Armand de Caulaincourt qui a accompagné Napoléon tout au long de l’aventure russe. Il a été ambassadeur de France en Russie de 1807 à 1811 et a très bien connu l’empereur Alexandre. Napoléon le rappelle et il reprend finalement ses fonctions de Grand Écuyer.

Jeudi 10 Janvier 2019
En se retirant de l’INF, les États-Unis ont décidé de préparer la guerre avec la Russie

Le 21 décembre 2018, le projet de résolution proposé par la Russie pour le maintien du traité INF a été soumis au vote des états membres des Nations Unies réunis en séance plénière. 43 pays ont voté pour, 46 ont voté contre et 78 se sont abstenus. A – Quelles conclusions peut-on en tirer ? Le vote donné par la majorité des États montre que ce traité est nul. Parmi les 46 États qui ont voté contre l’INF, on trouve tous les États membres de l’OTAN, qui font également partie de l’UE, auxquels s’ajoute l’Ukraine. Le retrait unilatéral des États-Unis du traité et le vote des États membres de l’UE-Ukraine signifient que les États-Unis sont autorisés à placer sur leur territoire les missiles nucléaires interdits par le traité INF. En se retirant de l’INF, les États-Unis ont décidé de préparer la guerre avec la Russie.


Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6  >>